Printemps

 

Nous accueillons cette saison avec la conviction que les forces de cette jeune sève montante est aussi en nous.

Et si nous participions consciemment à cette floraison ! Nos cinq sens nous permettent déjà d’apprécier la renaissance de la nature.

La méditation, elle, nous incite à la profondeur d’une connaissance réelle des cycles en soi.

La vie est faite d’alternance, de soleil et d’ombre, d’activité et de repos, de prévoyance et d’adversité. L’alternance, la variabilité suscitent un espace possible pour explorer une autre dimension. Il s’agit de renoncer à l’ignorance, cause de tous nos maux selon le bouddhisme, non par l’accumulation de savoirs, mais par la connaissance ; non par l’appréhension du monde par nos capteurs sensoriels et nos pensées ordinaires mais par l’intériorité, le «confondement» avec le monde dans l’instant.

Vivre intensément, c’est connaître, non pas savoir.

C’est réaliser une véritable réintégration

des principes en soi, dans le corps de sa vie.

Lorsque nous voyons une fleur nouvelle, que nous sommes touchés par son onde de forme ou son parfum, cela résonne dans notre propre nature et jusqu’à l’origine de tout phénomène. 

La méditation permet à la conscience d’effectuer ce chemin de retour, parcourant dans l’instant toutes les gammes de la joie et de la liberté éprouvées depuis la nuit des temps par la vie au travers de ces manifestations.

 

Le Jardin Intérieur

GRATUIT
VOIR